Édito

Decembre 2016

Chers adhérents

Chauffe Marcel

Le journaliste d’investigation Bertrand JOLIOT de l’Est Républicain relate dans l’édition du 07/09/2016 la fin tragique de deux canards.

Il fait parler sous couvert de l’Anonymat, deux Meuthiards qui accusent délibérément un automobiliste frontalier.

Marcel a dû prendre un coup de chaud sur une terrasse de la grande rue de MOUTHE. Car une fois de plus, comme la plupart de ses concitoyens du Haut-Doubs, il fait le procès d’un automobiliste circulant de bonne heure (45h semaine) qui ne peut être qu’un frontalier, donc un chauffard, qui écrase deux canards sauvages, picorant des miettes devant la boulangerie.

Triste fin, il est vrai pour ceux-ci, il parait donc indispensable d’implanter un panneau de signalisation « passage de gibier ».

Mais au fait, Marcel est-il sûr que cet usager montait en Suisse, mais ne poursuivait pas son voyage en direction de ST Laurent ou ST Claude sur la 437.

Assurant plusieurs années les permanences au bureau de l’Amicale, j’ai constaté que les 350 voitures de Frontaliers respectaient scrupuleusement le stop de la douane et traversaient le Bourg à allure modérée, la brigade de gendarmerie n’étant pas loin.

Enfin, s’ils empruntent les champs, c’est pour contourner je pense, des travaux sur une route départementale, ou plus souvent un troupeau de montbéliardes qui rentre à l’étable pour la traite du soir.

Obsession

Rebelote, sous la plume de Fred JIMENEZ qui brocarde une nouvelle fois les travailleurs frontaliers, sur la quatre voies des Hôpitaux, les qualifiant de pilotes de rallye, avec des passages chronométrés à 208 km/h.

Faut-il rappeler à cet éminent journaliste, que de 14h30 à 17h30, les frontaliers sont au travail, et s’ils sont d’équipe, le retour s’effectue dans un créneau d’une heure et demie. Alors arrêtons de fabuler et stigmatiser des gens, qui ne demandent rien à personne.

En cette fin d’année, je vous présente mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour 2017 avec une pensée particulière pour les malades, les anciens, et les familles endeuillées.

Bien amicalement

Le Président, Alain Marguet

Les dernières nouvelles

04 - 17
L'Amicale vous aide pour vos déclarations d'impôts

L'Amicale vous aide pour vos déclarations d'impôts

Prenez rendez-vous avec votre AGENCE LOCALE, en utilisant "NOUS CONTACTER" ou en téléphonant au Siège Social à Morteau pour des renseignements au 03 81 67 01 38.

+
04 - 17
Déclaration des revenus

Déclaration des revenus

DECLARATION DES REVENUS : LE CALENDRIER  2017

+
02 - 17
Les dossiers de l'Amicale à Bruxelles

Les dossiers de l'Amicale à Bruxelles

Communiqué de presse : Les dossiers de l’Amicale à Bruxelles.

+
12 - 16
Loi contre l'immigration de masse

Loi contre l'immigration de masse

Fin du suspense sur la mise en œuvre de l'initiative
"contre l'immigration de masse"

+
10 - 16
Choix de l'assurance maladie du frontalier

Choix de l'assurance maladie du frontalier

En tant que frontalier en Suisse, vous bénéficiez d’un droit d’option entre l’assurance maladie française (CPAM) et l’assurance maladie suisse (LAMal).

+
10 - 16
Mon affiliation auprès de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM)

Mon affiliation auprès de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM)

L’option pour l'assurance maladie française doit être formalisée dans un délai de trois mois à compter du jour où vous êtes soumis au régime suisse de Sécurité sociale...

+
Toutes les actualités

D'autres informations

Écouter notre dernier Podcast

Podcast 2

23 mn

Emission "Les experts" du 22/11/2016 sur France-Bleue Belfort-Montbéliard avec Valérie Pagnot juriste
- Prêts en CHF, longue maladie, déclaration CNTFS, attestation de résidence fiscale

Recevoir la newsletter

La lettre de l'amicale

- Elus et travail en Suisse
- L'Amicale des Frontaliers à Bruxelles
- Votre Mutuelle / ADIL du Doubs
- L'A16 Tranjurane
- Ce territoire de Belfort... qui bouge RN1019

Télécharger la lettreToutes les lettres