04/03/2024

Deux experts pourraient révolutionner la mobilité en Suisse romande

Deux experts pourraient révolutionner la mobilité en Suisse romande
Article

La mobilité sera un défi encore plus grand dans les prochaines années. Deux ingénieurs préconisent le renouveau du rail dans le Grand Genève: très ambitieux, mais réaliste et nécessaire.

Vous êtes pendulaire et vous prenez le train régulièrement. Et vous avez un collègue qui habite Gex ou Divonne-Les-Bains. Alors vous savez la complexité que c'est pour lui de rejoindre son bureau à Nyon, Morges, Lausanne ou Genève. Ou vous prenez la voiture et vous retrouvez tous les jours ou presque dans des bouchons à Nyon, Begnins ou Allaman.

Tous les jours, 10 000 frontaliers français vont travailler dans la seule ville de Nyon. C'est quasiment autant de voitures qui se jettent sur les routes au petit matin et les engorgent à nouveau le soir venu. Mais ça pourrait changer selon deux chercheurs ingénieux :

«Nous avions envie d’être utiles et nous ne pouvons pas rester les bras croisés face aux énormes défis de notre mobilité. C’est le moment opportun pour avoir un débat public. Les CFF font partie des meilleurs exploitants ferroviaires au monde, mais ce n’est pas leur rôle premier d’amener des solutions sur le report modal.»

Le géographe Sébastien Munafò et l'ingénieur ferroviaire Giuliano Montanaro ont réalisé (à leurs frais) un projet qui pourrait transformer la mobilité en Suisse romande, désenclaver les zones périurbaines du Grand Genève et désengorger la Côte vaudoise: une nouvelle liaison ferroviaire de Genève à Nyon par le Pays de Gex.