04/03/2024

En 2024, le premier Naviexpress devrait relier Evian à Lausanne

En 2024, le premier Naviexpress devrait relier Evian à Lausanne
Article

Avec près d’un an de décalage, le premier bateau nouvelle génération de la CGN devrait être mis à l’eau fin 2024. Pour les passagers de la ligne Evian-Lausanne, ce Naviexpress sera synonyme de cadences plus fréquentes et de bateaux moins bondés.

En décembre dernier la CGN (compagnie générale de navigation sur le Léman) se réjouissait de chiffres de fréquentation records pour sa flotte. En 2023, la compagnie a transporté plus de 2,7 millions de passagers sur le lac, plus qu’en 2022 et que toutes les années précédentes. Ce succès croissant des liaisons lacustres se ressent à bord. Les bateaux qui accueillent les travailleurs pour leurs trajets quotidiens sont toujours plus remplis, souvent trop remplis au goût de certains. L’année 2024 marquera-t-elle de nouvelles conditions de transports pour ces passagers réguliers ?

A priori oui, au moins pour les usagers de la ligne Evian-Lausanne. Cette liaison, la principale en termes de transport public, concentre des passagers frontaliers toujours plus nombreux, qui déplorent une surfréquentation. Pour accélérer la cadence, un nouveau bateau, le premier Naviexpress, devrait être mis en service fin 2024. Ce bateau nouvelle génération, d’une capacité de 700 places, sera plus rapide et plus économe en énergie. Il devrait naviguer « à une vitesse de 33km/h en service régulier », selon la CGN…